Semaine 8 du lundi 24 juin 2019 au dimanche 30 juin 2019 étapes nuit

Lundi 24 juin 2019 / jour 51 - Le Château de Bran (Dracula)


Étape sans trop de problème et un peu sous l'orage, ce qui fait du bien, nous dinons au restaurant à midi, super bon, (86 Lei = 18€ pour les 3, mais avec de l'eau car pour conduire en Roumanie tolérence 0. Après une fin de route en montagne arrivée au camping, installation et soirée tranquille.




Notre itinéraire du jour ( cliquer sur la carte pour l'agrandir )



Itinéraire sur carte Google (cliquer sur le mot itinéraire)

Passage ville: Buzău - Ploiești - Râșnov


METEO Matin: Couvert
METEO Midi: Couvert
METEO Soir: Orageux

DEPART: 08h35
Ville: Aleea Vulcanilor (Berca)
Pays: Roumanie


ARRIVEE: 15h05
Ville: Le Château de Bran (Dracula)
Pays: Roumanie

TYPE D'ARRET:
Camping le Vampire
TARIF: 27€
TV SAT: OUI

EAU: OUI
VIDANGE: OUI
ELECTRICITE: OUI
WIFI: OUI et 4G


TEMPS DE PARCOURS: 4h59
MOYENNE: 43 km/h
CONSO MOYENNE: 12,3 l.

COMPTEUR DEPART: 84936 km
ARRIVEE: 85154 km
TOTAL: 218 km
CUMUL: 5989 km

Point GPS bivouac nuit:
Le château de Bran (Castelul Bran en roumain) près de Brașov en Transylvanie non loin de la limite avec la Valachie est un monument historique classé et un lieu touristique de Roumanie. Le château est redevenu la propriété des Habsbourg, comme il l'avait déjà été avant 1918, au temps de l'Autriche-Hongrie, mais le premier château a été construit par les chevaliers Teutoniques au début du xiiie siècle bien avant la dynastie habsbourgeoise. Surnommé « le château de Dracula », il est associé, dans la mémoire collective, à Vlad III l'Empaleur (tout aussi improprement que le château de Hunedoara, car il n'y a probablement jamais séjourné : seule la citadelle de Poenari peut lui être associée, mais elle se trouve en Valachie, pas en Transylvanie). Le premier château a été construit pour les chevaliers Teutoniques au début du xiiie siècle pour contrôler la passe Rucăr-Bran, une route commerciale stratégique reliant la Transylvanie et la Valachie. Ce château initial était en bois et la garde permanente était constituée de soldats locaux et de quelques chevaliers de la ville voisine de Christian, construite elle aussi par les chevaliers Teutoniques. La tour de garde en bois fut assiégée et brûla totalement en 1242 lors de l'invasion des Mongols. En 1377, le roi de Hongrie Louis Ier de Hongrie, missionne la ville de Brașov pour construire une nouvelle forteresse de pierre au sommet du rocher de Bran (Dietrich-Stein en allemand), en vue d'établir une position contrôlant la passe. À l'origine, la garnison est composée d'archers saxons. Il s'agit aussi de collecter les droits de douane des marchands valaques ou saxons qui l'empruntent. Une fois achevé, le château et ses environs sont gouvernés par un Pârcălab (déformation roumaine de l'allemand Burgwach signifiant « châtelain » ou « castellan ») rétribué par la Chambre du Conseil de Brașov. Plus tard, le château passe de la ville de Brașov au roi de Hongrie Sigismond de Luxembourg : durant cette période, un rapprochement s'opère entre la Valachie et le royaume de Hongrie. Le voïvode valaque Mircea Ier de Valachie (Mircea cel Bătrân), allié de Sigismond, affronte son rival Vlad Ier l'Usurpateur dans un conflit de succession, et un document datant de 1412 fait état d'un droit d'occupation et d'usage du château pour Mircea Ier. Il est restauré et des tours sont ajoutées pendant cette période valaque, qui ne dure que quelques décennies, après quoi le château devient propriété des voïvodes de Transylvanie. En 1663, la Tour poudrière explose et endommage gravement le côté ouest du château, mais elle est reconstruite. En 1699, les Habsbourg deviennent princes de Transylvanie et, par conséquent, propriétaires du château. Mais fin 1918 leur empire s'effondre et le 1er décembre 1920 le château, en parfait état avec toitures, fenêtres, citernes et ameublement, devient propriété de la maison royale de Roumanie : la branche cadette des Hohenzollern, par un édit du maire saxon de Bran, Karl Schnell. Le château de Bran reste en possession de la famille royale de Roumanie durant vingt-sept ans. La reine Marie a été attirée par le lieu non seulement pour sa position mais aussi pour « son ambiance médiévale dans laquelle la souveraine s'est parfaitement intégrée »3. Bran était une de ses deux résidences préférées, avec Balcic4. Entre 1920 et 1930 le château est de nouveau restauré et transformé en résidence d’été de la famille royale. Les travaux sont conduits par l’architecte tchèque Karel Liman (ro) qui avait travaillé également aux châteaux de Peleș et Pelișor. Après la rétrocession de la Dobroudja du Sud à la Bulgarie, en 1940, par le traité de Craiova, le cœur de la reine Marie est enlevé de Balcic, où il avait été conservé, et déposé à Bran, dans la colline faisant face au château5. En 1927, pendant le règne de la reine Marie, on découvre un passage secret reliant deux étages du château, dont on suppose qu’il avait été creusé dans l’épaisseur des murailles pour permettre d’évacuer les lieux discrètement et rapidement, mais au profit de qui ? Les conjectures font état d'amants, d'espions, de secrètes ambassades... Un tunnel secret est aussi mis au jour, lorsqu’un enfant y tombe accidentellement : on découvre ainsi que la fontaine du jardin intérieur et la base du château communiquent. Après que le ministre soviétique Andreï Vychinski ait contraint le roi Michel Ier à abdiquer fin 1947, le château est confisqué par la république populaire roumaine. La forteresse est transformée en musée national d’histoire et d’arts médiévaux et est ouverte aux visiteurs dans les années 19506. Le 26 mai 2006, au terme d’une longue procédure, le château de Bran a été restitué à son propriétaire, Dominic von Habsbourg, le petit-fils de la reine Marie, 58 ans après avoir été confisqué. Cet architecte vivant aux États-Unis a signé une convention assurant que le château restera un musée jusqu’en 2009, mais le 10 janvier 2007 la presse annonce que la famille Habsbourg a mis en vente le château de Bran pour la somme de 60 millions d’euros. Cela suscite un scandale médiatique, l’économie roumaine étant beaucoup moins prospère que celle des États-Unis, et l’État roumain se dit intéressé par un éventuel rachat, mais déclare que « le prix est indécent et exagéré par rapport à la valeur réelle du château », estimé à 25 millions d’euros. Finalement, la vente du château s'avère n'avoir été qu'une rumeur7. Suivant les sources, le château attire entre 400 000 et 500 000 visiteurs par an, à cause de son nouveau statut légendaire de « château de Dracula », et générerait environ 1 million d’euros de recette annuelle. Dans le roman de Bram Stoker, le château de « Dracula » est situé dans une autre région de Transylvanie : le col de « Borgo » (Bârgău), au-delà de Bistritz (Bistrița), et Bran n’y est jamais mentionné. Mais à Borgo (Bârgău-Tihuța), il n’y a aucun château, et Bran correspond assez à l’image que véhicule la mythologie de Dracula. Selon un guide touristique de la région de Bran8, Vlad III l'Empaleur (Vlad Țepeș), dit « Dracula », après avoir perdu son trône de Valachie, aurait reçu du voïvode Iancu de Hunedoara la tâche de défendre la frontière sud de la Transylvanie et aurait ainsi « pu faire halte au château »8. Mais aucun document historique ne corrobore la présence de Vlad Țepeș à Bran8,9 et de plus, le château n’était pas propriété de la Valachie pendant le règne de Vlad10. Certains sites français rapportent que selon l’historien roumain Mihnea Căpraru11, la prétendue présence de Dracula à Bran ne serait qu’une « coquecigrue touristique », tout comme sa supposée naissance à Sighișoara. Le 31 octobre 2016, un groupe d’investisseurs privés composé notamment de Dacre Stoker, arrière-petit-neveu de Bram Stoker, et de l’architecte Gabriel Henegar lancent via la plateforme de ratissage de fonds Indiegogo une campagne en vue de créer un « Dracula Village ». Dans une optique de tourisme de masse, il s’agit d’imaginer et créer les décors d’un village de style médiéval mi-gothique, mi-roumain, où serait exploité commercialement le mythe de Dracula ainsi que l’artisanat roumain12, mais les partisans d’un tourisme responsable contestent ce projet et lui préféreraient une valorisation du patrimoine historique, rural, culturel et naturel de la région à travers la mise en place d’un géoparc « Carpathus-Rucăr-Bran »13. En 2014, une partie du château peut encore être visitée, mais bien des pièces restent fermées. L’histoire de ce château et de ses habitants est racontée sur des panneaux en roumain et en anglais. Des vêtements de l’époque sont exposés, ainsi que des meubles, quelques armes et des tapis. À l’extérieur, on trouve des exemples de chaumières roumaines, où les visiteurs peuvent imaginer la vie des habitants d’autrefois. Au Moyen Âge, Bran était un village transylvain typique : château princier, entouré de quelques grosses maisons bourgeoises fortifiées, saxonnes ou hongroises, elles-mêmes entourées de la multitude de maisonnettes en bois, pisé et chaume des Valaques, alors asservis et relégués dans les posade forestières : c'était l’image d’une société foncièrement inégalitaire gouvernée par l’« Union des trois nations », un pacte de 1438 qui a perduré jusqu'au xviiie siècle et à la Révolution transylvaine de 1784. Aujourd'hui, autour du château, un petit village touristique propose des denrées et tissages locaux, ainsi que des marchandises en tous genres, y compris des produits dérivés du mythe de Dracula.


45°31'42.0"N 25°22'16.0"E - 45.528333, 25.371111


Entrée du camping


Notre emplacement


Notre emplacement

Mardi 25 juin 2019 / jour 52 - Le Château de Bran (Dracula)


Le matin nous montons au château de Bran, joli château que nous ne visiterons pas car impossible pour Isabelle, que des escaliers. Après-midi petite courses puis le soir souper dans un excellent restaurant.



METEO Matin 09:00 : Orageux, 18°c

METEO Midi : Orageux, 26°c

METEO Soir 18:00 : Orageux, 21°c



Château de Bran


Château de Bran


Château de Bran

Mercredi 26 juin 2019 / jour 53 - Cârța, Roumanie


Petite étape pour rejoindre le village de Cârța et son petit camping qui se trouve à 3 km du départ de la fameuse route Transfăgărășan, elle est ouverte seulement jusqu'au lac Bâlea, mais sera complètement ouverte samedi. Vu que le camping est charmant et pas trop cher on décide de finir la semaine ici.




Notre itinéraire du jour ( cliquer sur la carte pour l'agrandir )



Itinéraire sur carte Google (cliquer sur le mot itinéraire)

Passage ville: Vulcan - Făgăraș


METEO Matin: Beau 21°c
METEO Midi: Beau
METEO Soir: Beau 30°c

DEPART: 10h00
Ville: Bran
Pays: Roumanie


ARRIVEE: 12h15
Ville: Cârța
Pays: Roumanie

TYPE D'ARRET:
Camping De Oude Wilg
TARIF: 17€
TV SAT: OUI et non, dépend de l'emplacement ombre ou pas

EAU: OUI
VIDANGE: OUI
ELECTRICITE: OUI
WIFI: OUI et 4G


TEMPS DE PARCOURS: 2h23
MOYENNE: 48 km/h
CONSO MOYENNE: 11,2 l.

COMPTEUR DEPART: 85154 km
ARRIVEE: 85270 km
TOTAL: 116 km
CUMUL: 6105 km

Point GPS bivouac nuit:
Cârța (Kerc en hongrois, Kerz en allemand et anciennement Cârța Săsească) est une commune du județ de Sibiu, en Transylvanie, en Roumanie. La commune est constituée de deux villages, Cârța et Poienița. Lors du recensement de 2011, 87,52 % de la population se déclarent roumains, 4,52 % comme allemands, 4,08 % comme roms (2,64 % ne déclarent pas d'appartenance ethnique et 1,21 % déclarent appartenir à une autre ethnie). La commune est à la proximité du monastère de Cârța.


45°47'02.0"N 24°34'01.0"E - 45.783889, 24.566944


Entrée du camping


Notre emplacement


Notre emplacement

Jeudi 27 juin 2019 / jour 54 - Cârța, Roumanie


En fin de matinée nous partons faire un bout de la route Transfăgărășan, jusqu'à la cascade de Bâlea, (samedi je la ferrai jusqu'au barrage) puis nous prenons un téléphérique qui nous mène au lac Bâlea (la route ne va pas plus loin, elle sera ouverte samedi) à 2100 mètres d'altitude, et nous dinons dans un super restaurant. Fin d'après-midi tranquille et en début de soirée arrivée de l'orage et la pluie, un rafraichissement qui fait du bien.



METEO Matin 09:00 : Beau 21°c

METEO Midi : Beau

METEO Soir 18:00 : Couvert 30°c puis orage et pluie



La fameuse route Transfăgărășan, une des plus belle d'Europe.

La Route Transfăgărașan (dénomination officielle DN7c - Drumul Național 7C) est une route de Roumanie d'environ 100 km de long, traversant les Carpates entre Curtea de Argeș au sud et la Transylvanie (près de Făgăraș) au nord. C'est l'une des plus hautes routes et la plus haute route bitumée de Roumanie (un peu moins de 2 000 m d'altitude). Elle traverse les monts Făgăraș, d'où son nom. Elle est bloquée par la neige généralement entre mi-octobre et mi-juin.
La Route Transfăgărașan a été construite entre 1970 et 1974, sous le régime de Nicolae Ceaușescu. Ce dernier voulait assurer une route stratégique à travers les montagnes. L'inauguration a eu lieu le 20 septembre 1974. Cette route a été construite en réponse à l'invasion de la Tchécoslovaquie par l'URSS en 1968. Ceausescu désirait garantir une intervention militaire à travers les montagnes des Carpates dans le cas où l'URSS tenterait une opération en Roumanie. À cette époque, la Roumanie disposait déjà de plusieurs axes routiers traversant le sud du massif des Carpates hérité de l'ère pré-communiste ou conçus lors des premières années du régime communiste. Les nombreux cols qui la compose Elle a été réalisée avec des moyens matériels considérables, mais également au prix de beaucoup de vies humaines (soldats et ouvriers). Officiellement il y a eu 40 morts lors de la réalisation de la route, mais les personnes encore en vie 35 ans après parlent de centaines de vies humaines perdues. Répondant à une entrevue, un témoin de ce temps dit : « Uniquement pour la construction du barrage environ 400 personnes ont perdu la vie ».




Lac Bâlea sur la route Transfăgărășan


La Transfăgărășan


Lac Bâlea sur la route Transfăgărășan

Vendredi 28 juin 2019 / jour 55 - Cârța, Roumanie


Ce matin le soleil est revenu, journée tranquille, diner au restaurant (21€ pour les 3, 2 pizzas et un plat de porc avec pommes de terre et 3 bières).



METEO Matin 09:00 : Beau 21°c

METEO Midi : Beau

METEO Soir 18:00 : Beau



L'église de Cârța


Arrière de camping-car


Mon plat de midi

Samedi 29 juin 2019 / jour 56 - Cârța, Roumanie


Ce matin je part avec la voiture pour faire la route Transfăgărășan, jusqu'au barrage du lac Vidraru car elle est ouverte complétement, je part de bonne heure pour éviter l'influence. Le lac Bâlea à 2100 mt est dans le brouillard et les nuages, mais une fois franchi le tunnel et arrrivé du coté nord, le beau est là. Deux heures et demi pour faire plus ou moins 93 km. Pour le retour beaucoup plus de circulation, arrivé au lac le beau est revenu, mais la foules aussi. On dit que c'est une des plus belle route d'Europe, mais pas pour moi, je préfère de loin la route des Trolls en Norvège. Après-midi et soirée tranquille.



METEO Matin 09:00 : Beau

METEO Midi : Beau

METEO Soir 18:00 : Beau



La route Transfăgărășan, apiculteur roulant


La route Transfăgărășan, coté nord


La route Transfăgărășan, coté nord barrage lac Vidraru

Dimanche 30 juin 2019 / jour 57 - Cârța, Roumanie


Journée tranquille



METEO Matin 09:00 : Beau 19°c

METEO Midi : Beau

METEO Soir 18:00 : Beau 27°c



Cârta, la gare


Cârta, la gare


Cârta, la gare

Les images de la semaine


  • 880_Bran, camping vampire
  • 881_Bran, camping vampire
  • 882_Bran, camping vampire
  • 883_Bran, le château de Dracula
  • 884_Bran, le château de Dracula
  • 885_Bran, le château de Dracula
  • 886_Bran, le château de Dracula
  • 887_Bran, miam miam
  • 888_Bran, super rosé
  • 889_Cârța, camping De Oude Wilg
  • 890_Cârța, camping De Oude Wilg
  • 890a_Cârța, entrée camping De Oude Wilg
  • 891_La route Transfăgărășan
  • 892_La route Transfăgărășan
  • 893_La route Transfăgărășan
  • 893a_La route Transfăgărășan
  • 895_La route Transfăgărășan
  • 896_La route Transfăgărășan, cascade de Bâlea
  • 897_La route Transfăgărășan, montée au lac Bâlea
  • 898_La route Transfăgărășan, montée au lac Bâlea
  • 899_La route Transfăgărășan, montée au lac Bâlea
  • 900_La route Transfăgărășan, cascade de Bâlea
  • 901_La route Transfăgărășan, montée au lac Bâlea
  • 902_La route Transfăgărășan
  • 903_La route Transfăgărășan
  • 904_La route Transfăgărășan
  • 905_La route Transfăgărășan
  • 906_La route Transfăgărășan, lac Bâlea
  • 907_La route Transfăgărășan
  • 908_La route Transfăgărășan
  • 909_La route Transfăgărășan, menu au lac Bâlea
  • 910_La route Transfăgărășan, lac Bâlea miam miam Cerf
  • 911_La route Transfăgărășan, lac Bâlea
  • 912_La route Transfăgărășan, lac Bâlea
  • 913_La route Transfăgărășan, lac Bâlea
  • 914_La route Transfăgărășan, lac Bâlea
  • 915_La route Transfăgărășan
  • 916_La route Transfăgărășan
  • 917_La route Transfăgărășan
  • 918_La route Transfăgărășan
  • 919_La route Transfăgărășan, cascade de Bâlea
  • 920_La route Transfăgărășan, téléphérique
  • 921_Miam miam escargots
  • 922_Miam miam Porc
  • 923_Arrière d'un camping-car qui viens de ?...
  • 924_Cârța, l'église
  • 925_La route Transfăgărășan, apiculteur roulant
  • 926_La route Transfăgărășan, apiculteur roulant
  • 927_La route Transfăgărășan, apiculteur roulant
  • 927a_La route Transfăgărășan, entrée tunnel coté sud
  • 927b_La route Transfăgărășan, sortie tunnel coté nord
  • 928_La route Transfăgărășan
  • 929_La route Transfăgărășan, coté nord
  • 930_La route Transfăgărășan, coté nord, sortie tunnel
  • 931_La route Transfăgărășan, coté nord
  • 932_La route Transfăgărășan, coté nord
  • 933_La route Transfăgărășan, coté nord
  • 934_La route Transfăgărășan, coté nord
  • 935_La route Transfăgărășan, coté nord
  • 936_La route Transfăgărășan, coté nord
  • 937_La route Transfăgărășan, coté nord
  • 938_La route Transfăgărășan, coté nord barrage lac Vidraru
  • 939_La route Transfăgărășan, coté nord barrage lac Vidraru
  • 940_La route Transfăgărășan, coté nord barrage lac Vidraru
  • 941_La route Transfăgărășan, coté nord barrage lac Vidraru
  • 942_La route Transfăgărășan, coté nord barrage lac Vidraru
  • 943_La route Transfăgărășan, coté nord barrage lac Vidraru
  • 944_La route Transfăgărășan, coté nord barrage lac Vidraru
  • 945_La route Transfăgărășan, coté nord barrage lac Vidraru
  • 946_La route Transfăgărășan, coté nord barrage lac Vidraru
  • 947_Cârța, camping De Oude Wilg
  • 948_Cârța, camping De Oude Wilg, Isabelle au repos
  • 949_Cârța, la gare
  • 950_Cârța, la gare
  • 951_Cârța, la gare
  • 952_Cârța, la gare
  • 953_Cârța, la gare
  • bootstrap carousel
  • 955_Cârța, la gare
wowslider.com by WOWSlider.com v8.7.1m